Ma mère a tenu une mercerie …

Journées du Matrimoine - Boîtes à boutons de Patrick Sapin
Boîtes à boutons de Patrick Sapin

Lorsqu’en 2002 j’ai fait ma première exposition d’assemblage d’objets, ma mère et venue.


Devant la tête d’un personnage fabriqué à partir d’une forme à chaussure et dont les yeux sont des boutons récupérés dans la boite à boutons familiale héritée de ma grand-mère, elle me dit : « Tu sais, ces boutons, je les reconnais. Je les avais achetés en 1963 pour me confectionner un manteau. Oui, je m’en souviens, tu avais juste un an. Ils sont en argent ! … Je les avais payés cher, mais je ne l’ai jamais dit à ton père ».
Il a fallu presque quarante ans pour que ressurgisse ce petit secret de famille enfoui, là, dans la boîte à bouton familiale. Des divers héritages que j’ai pu faire, celui-ci reste et de loin le plus précieux.
Les boutons sont comme des petites mémoires d’ordinateur, ce sont peut-être les ancêtres des clés USB ou des cartes SD. Prenez en soin ils nous racontent notre histoire.

PS: Ma mère a longtemps tenu une petite mercerie à Sathonay-camp près de Lyon.

https://patricksapin.org/

Journées du Matrimoine – Boîte à boutons de Patrick Sapin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.